Comment Souscrire à L’éco-prêt à taux zéro ?

Derrière ce mot appelé éco-prêt se trouve un crédit qui touche à l’immobilier qui sert principalement à rénover votre logement dans une optique de développement des énergies renouvelables. Appelé éco-prêt à taux zéro ou encore l’éco PTZ il a l’avantage de posséder un taux d’intérêts de 0%. C’est à dire que les banques ne gagnent pas d’intérêts sur celui-ci, c’est un arrangement avec l’état.

En effet, ce prêt a pour but de sensibiliser sur les énergies renouvelables et promouvoir l’écologie. Il est évident que pour pouvoir prétendre à celui-ci, il y a des conditions à respecter. Notamment parce qu’il s’adresse aux propriétaires de logements anciens qui souhaitent le rénover avec ce but très spécifique. Ainsi, vous ne pouvez pas construire une maison et demander celui-ci par exemple.

Vous avez une maison ancienne étant votre résidence principale et vous voulez la faire rénover du côté des énergies renouvelables ? Vous voulez savoir comment accéder à l’éco-prêt et les conditions nécessaires pour y souscrire ? Je vais vous expliquer tout cela en détails immédiatement !

Comment Souscrire à L'éco-prêt à taux zéro ?

Présentation de l’éco-prêt à taux zéro

Ainsi ce prêt a un montant maximum de 30 000€ sachant qu’il s’obtient par palier de travaux respectant les conditions pour pouvoir l’obtenir. Il ne suffira clairement pas à rénover tout les travaux de votre logement mais c’est parce qu’il est spécifique à certains buts précis uniquement. Son avantage étant que son taux d’intérêts est de 0% par conséquent vous avez principalement juste à rembourser la somme empruntée sans surplus.

Il s’adresse dans des buts précis comme changer votre isolation ou bien un nouveau système de chauffage. Pour ce qui est du montant tout comme la durée cela dépend des travaux qui respectent les critères pour l’obtenir. Comme je vous disais c’est sous la forme de paliers. Ainsi pour un travail dans le cadre de l’éco-prêt ça sera 15 000€ maximum empruntable. Pour deux vous pourrez aller jusqu’à 25 000€ et pour 3 ou plus ça sera 30 000€ maximum.

PUBLICITÉ

Sachant que les travaux réalisables à l’aide de ce crédit sont répertoriés en sept catégories. De plus, vous pouvez obtenir 10 000€ supplémentaires si vous rénovez le système d’assainissement non collectif.

La liste des travaux possibles

Il y a donc sept catégories de travaux qui sont possibles ainsi si vous entrez dans trois catégories ça sera un prêt d’au maximum 30 000€ qui sera possible. Les catégories sont donc les suivantes :

– Isolation performante de la toiture
– Isolation performante des murs vers l’extérieur
– Et aussi isolation des planchers bas sur sous-sol, vide ou passage ouvert
– Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable
– Installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
– Remplacement des fenêtres et portes par un simple vitrage vers l’extérieur
– Remplacement d’un système de chauffage ou d’une production d’eau chaude (mais aussi installation)

Éligibilité

En plus de devoir être dans au moins des sept catégories pour faire la demande de l’éco-prêt PTZ, il y a aussi quelques conditions supplémentaires à respecter. Ainsi il faut être propriétaire ou copropriétaire du logement concerné et celui-ci doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990. Ce logement doit être également déclaré comme votre résidence principale.

La mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) doit figurer sur l’entreprise ou l’artisan que vous embauchez pour faire les travaux. Dans le cas contraire, le prêt ne pourra pas vous être accordé.

Faire la demande

Comment Souscrire à L'éco-prêt à taux zéro ?

La demande se fait auprès d’une banque ayant signé la convention à propos de ce prêt avec l’état. Pour ce qui est des justificatifs il faut apporter la preuve des travaux ainsi que le montant de ceux-ci (un devis donc). De plus vous devez fournir l’attestation RGE du contractuel engagé ainsi que la date de construction de votre maison.

Il faut attester sur l’honneur que votre maison est votre logement principal.

Attention même sans taux d’intérêts un prêt reste un prêt et donc un risque. C’est une somme que vous vous engagez à rembourser sur le long terme. Il faut donc être prudent avant de se lancer dans ce processus et être certain que vous en êtes capable.

PUBLICITÉ